Skip links

Windsurfing Mecca

Polish seaside is something that locals tend to take for granted and that visitors owe their jaw dropping to. Kilometers of clear sand (with only occasional bonfire leftovers here and there) merging the coastal coniferous forest strips with moody waters of Baltic, create breathtaking views. If one wants to lose the breathe like that for a while, they can observe this three layer coast from picturesque cliffs.

One of the most popular tourist attractions on the seaside is the Tricity but we will focus on a tiny town located 30 min drive away from the agglomeration vibrant heart.

Rewa is a town with one thousand residents and a very special sand point where a shoal, which stretches all the way to the Hel Peninsula, begins. The name literally means ‘sandbank’ which also, fortunately, makes it quite hard to drown on the coast.

Both the point and peninsula are like caring arms, embracing nervous beginners and restless

veterans on their wind or kite surfing journeys.

During the season, dozens of newbies on the long and narrow sandy tongue struggle with kites above their heads while, to many sunbathers’ astonishment, the experts fly effortlessly from one side to the other. The point splits the bay in two parts and, thus, surfers can often change from rough waves to calm ones: regardless of the level of skills, everyone can feel comfortable and safe and always count on support from friendly instructors from the numerous surfing schools scattered around the beach. The atmosphere gets even more idyllic when the moon shows up and the glistening surface makes skinny-dipping quite irresistible. Some even decide to take their boards and surf peacefully around the point with the moonlight as the only guide.

Weather constitutes one of the few downsides as the conditions can vary overnight, but the schools always do their best to foresee them. And, in spite of its size, from May to October Rewaturns from a ‘ghost town’ into a crowded and festive, yet still underrated, tourist attraction. The newly built promenade encourages lazy, family walks, rentals tempt with pedalos and kayaks in different shapes and colours and various ice-cream stands make sure everyone stays refreshed and smiling. Moreover, once a year, people gather on Hel Peninsula for an utterly unusual happening called ‘the Herring March’. The participants walk and sporadically swim across 12 kilometers of sea to eventually reach the point in Rewa. The event attracts heaps of people and it’s usually accompanied by fairs and concerts.

Anyway, if you still manage to get bored or rain just doesn’t seem to let up, Gdynia, with its shopping malls and cinemas, is just 20 minutes away.

by Zuzanna Stańczewska

Le bord de mer polonais est une chose que les habitants ont tendance à considérer comme allant de soi et qui fait tomber les mâchoires des visiteurs. Des kilomètres de sable clair (avec seulement quelques restes de feux de joie ici et là), mêlant les bandes de forêts de conifères côtières aux eaux mornes de la Baltique, créent des vues à couper le souffle. Si quelqu’un veut perdre son souffle, il peut observer cette côte à trois couches depuis des falaises pittoresques.

L’une des attractions touristiques les plus populaires du bord de mer est la Tri-City, mais nous nous concentrerons sur une petite ville située à 30 minutes en voiture du cœur vibrant de la région de Tri-City.

Rewa est une ville d’un millier d’habitants et possède un élément de plage très particulier où commence un haut-fond qui s’étend jusqu’à la péninsule de Hel. Le nom signifie littéralement “banc de sable”, ce qui, heureusement, rend la noyade très difficile.

La pointe et la péninsule sont comme des bras bienveillants, embrassant les débutants nerveux et les vétérans agités dans leurs voyages de vent ou de kitesurf.

Pendant la saison, des dizaines de débutants sur la langue de sable longue et étroite se battent avec des cerfs-volants au-dessus de leur tête tandis que, à la grande surprise de nombreux amateurs de bronzage, les experts volent sans effort d’un côté à l’autre. La pointe divise la baie en deux parties et, ainsi, les surfeurs peuvent souvent passer de vagues rugueuses à des vagues calmes : quel que soit le niveau de compétence, chacun peut se sentir à l’aise et en sécurité tout en pouvant toujours compter sur le soutien des sympathiques instructeurs des nombreuses écoles de surf disséminées sur la plage. L’atmosphère est encore plus idyllique lorsque la lune se montre et que la surface scintillante rend le bain de minuit tout à fait irrésistible. Certains décident même de prendre leur planche et de surfer tranquillement autour de la pointe avec le clair de lune comme seul guide.

Le temps constitue l’un des rares inconvénients car les conditions peuvent varier pendant la nuit, mais les écoles font toujours de leur mieux pour prévoir les changements. Malgré la taille de la ville, de mai à octobre, Rewa se transforme d’une “ville fantôme” en une attraction touristique bondée et festive, mais encore sous-estimée. La promenade nouvellement construite encourage les balades lentes en famille, les locations tentent les touristes avec des pédalos et des kayaks de formes et de couleurs différentes tandis que les divers stands de glaces permettent à chacun de rester frais et souriant. De plus, une fois par an, les gens se rassemblent sur la péninsule de Hel pour un événement inhabituel appelé “la marche du hareng”. Les participants marchent et nagent sporadiquement à travers 12 kilomètres de mer pour finalement atteindre le point de Rewa. Cet événement attire beaucoup de monde et est généralement accompagné de foires et de concerts.

De toute façon, si vous continuez à vous ennuyer ou si la pluie ne semble pas vouloir cesser, Gdynia, avec ses magasins et ses cinémas, n’est qu’à 20 minutes.

par Zuzanna Stańczewska