Skip links

St. Dominic’s Fair

Imagine the Summer, crowds filling the cobbled streets, shouts of vendors calling for customers, the smell of freshly made food from multiple stalls, parades, music and a festive atmosphere. Sounds like a medieval market shown in the Hollywood movies, doesn’t it? However, to the people of Gdańsk, it is a common event they have celebrated every year, for over 750 years.

We are talking about St. Dominic’s Fair here – one of the biggest trade and cultural open-air events in Europe which starts in early September and lasts for three weeks. The fair’s history goes back to the year 1260 when Pope Alexander IV permitted Dominican monks to give people pardons and organise church fairs. Since then the Fair has significantly grown and transformed into a trade event. Hundreds of ships would come to Gdańsk in September to sell desired goods from all over the world. The Fair has had its ups and downs, one time the Crusaders raided the city, burning the stalls and killing people attending the fair, or the time in 1938 when a crocodile escaped from a menagerie and dived into Motława river. St. Dominic’s Fair had been organised for centuries until the outbreak of the Second World War. It has been restarted again in 1972 and happens every year to this day. Nowadays it hosts over 1000 stalls with antiques, craft items & jewellery, souvenirs, artistic products, hobbyists and collectors stalls as well as various food stalls, both regional and foreign. It occupies most of the Old Town in Gdańsk and is divided into various areas.

The fair apart from being a trading place is also accompanied by several cultural events which include parades, firework shows, street artists, sports events & competitions. It has become an integral part of the city, both the pride, and curse of the locals (imagine having stalls standing outside of your flat for three weeks straight and hordes of tourists blocking the streets). There is something there for everyone. You can try some traditional Polish food at Targ Węglowy, buy some antiques, hand-made jewellery, artistic porcelain, designer’s clothes and local produce. You can visit stalls full of sweets, chocolate, or smoked cheese. Foreign products from all over the world are also easy to find. And maybe, if you’re really lucky you’ll meet the Red Rooster – the legendary symbol of the Fair.

We are very proud of our Fair even if we sometimes complain, it helps us calm down. Nonetheless every single year we will prepare for and impatiently await St. Dominic’s Fair, one of our oldest traditions. In fact, in summer 2021 it will happen for the 761 st time in history.

Some people come here for the bargains, some are collectors, some make a living selling antiques, or their work. But most people come to get carried away with a festive, joyful atmosphere, to lose themselves in the narrow streets of the Old Town where time slows down and bygone days still live on next to the current moment.

text by Alicja Krawczun-Rygmaczewska

Imaginez l’été, les foules remplissant les rues pavées, les cris des vendeurs appelant les clients, l’odeur des aliments fraîchement préparés provenant des multiples étals, les défilés, la musique et l’atmosphère festive. On dirait un marché médiéval comme dans les films hollywoodiens, n’est-ce pas? Cependant, pour les habitants de Gdańsk, il s’agit d’un événement normal qu’ils célèbrent chaque année, depuis plus de 750 ans.

Il est question ici de la Foire de Saint-Dominique, l’un des plus grands événements commerciaux et culturels en plein air d’Europe, qui commence début septembre et dure trois semaines. L’histoire de la foire remonte à l’année 1260, lorsque le Pape Alexandre IV a permis aux moines dominicains de pardonner aux gens et d’organiser des fêtes religieuses. Depuis lors, la foire s’est considérablement développée et s’est transformée en un événement commercial. En septembre, des centaines de navires venaient sur le site Gdańsk pour vendre les marchandises convoitées venant du monde entier. La Foire a connu des hauts et des bas, une fois les Croisés ont fait un raid sur la ville, brûlant les stands et tuant les personnes qui assistaient à la foire, ou encore une fois en 1938 un crocodile s’est échappé d’une ménagerie et a plongé dans la rivière Motława. La foire de Saint-Dominique avait été organisée pendant des siècles jusqu’au début de la Seconde Guerre mondiale. Elle a été relancée en 1972 et a eu lieu chaque année jusqu’à aujourd’hui. Aujourd’hui, elle accueille plus de 1000 stands avec des antiquités, des objets d’artisanats et des bijoux, des souvenirs, des produits artistiques, des stands d’amateurs et de collectionneurs ainsi que divers stands de nourriture, tant régionaux qu’étrangers. Il occupe la plus grande partie de la vieille ville de Gdańsk et est divisé en plusieurs zones.

En plus d’être un lieu de commerce, la foire est également accompagnée de plusieurs événements culturels qui comprennent des défilés, des feux d’artifice, des artistes de rue, des événements sportifs et des compétitions. Elle est devenue partie intégrante de la ville, à la fois la fierté et la malédiction des habitants (imaginez avoir des stands devant votre appartement pendant trois semaines d’affilée et des hordes de touristes qui bloquent les rues). Il y a quelque chose pour tout le monde. Vous pouvez goûter à la cuisine polonaise traditionnelle sur le site Targ Węglowy, acheter des antiquités, des bijoux faits main, de la porcelaine artistique, des vêtements de créateurs et des produits locaux. Vous pouvez visiter des étals remplis de sucreries, de chocolat ou de fromage fumé. Les produits étrangers du monde entier sont également faciles à trouver. Et peut-être, si vous avez vraiment de la chance, rencontrerez-vous le coq rouge – le symbole légendaire de la foire.

Nous sommes très fiers de notre foire, même si nous nous plaignons parfois, elle nous aide à nous calmer. Néanmoins, chaque année, nous nous préparons et attendons avec impatience la Foire de Sainte Dominique, l’une de nos plus anciennes traditions. En fait, en été 2021, elle aura lieu pour la 761e fois dans l’histoire.

Certaines personnes viennent ici pour les bonnes affaires, d’autres sont des collectionneurs, d’autres encore gagnent leur vie en vendant des antiquités ou leur œuvre. Mais la plupart des gens viennent pour se laisser emporter par une atmosphère festive et joyeuse, pour se perdre dans les rues étroites de la vieille ville où le temps ralentit et où les jours passés continuent de vivre à côté du moment présent.

texe de Alicja Krawczun-Rygmaczewska