Skip links

Katowice. City of encourage

Just a few years ago Katowice was a somewhat sad, gray place with old steelworks and closed mines as the main features of the landscape. Now it is a vibrant city, full of life, culture, music and colours. It has changed entirely and is now a desirable tourist destination. 

Katowice is a city in Silesia. While traveling in this region you can easily feel how different it is from the rest of Poland. The most important thing is, obviously, the dialect. Unfortunately, nowadays young people do not know it that well – therefore, there are two ways to encounter it. The first one is going to the theatre. Silesian plays are staged by the Korez Theatre (I heartily recommend the play Cholonek, which will introduce you to the story of Silesia, beautiful and tragic in equal measure).

The second option is traveling to Nikiszowiec – the most Silesian of all regions in Katowice. It is a settlement built in 1908 for miners working in the nearby ”Giesche” mine (now called “KWK Wieczorek” and is unfortunately closed to the public). This is where most of the retired miners, who speak the true language of their forefathers, live. Nikiszowiec is also characterised by unique architecture: all tenement houses (or “familoki”, as their tenants call them) made of red brick and the window frames are painted red. The Wilson Shaft Gallery is also situated there. This gallery is built on the site of a former mineshaft. The works of many distinguished local artists are shown there, including pieces by Karol Wieczorek, Erwin Sówka or the venerable Grupa Janowska.

If you want to see the inside of a mine you should visit “Guido” in Zabrze, where you can find the deepest tourist route in a coal mine in Europe! The lift will take you as deep as 350 meters underground. The impressive mining equipment is also showcased here, and at the depth of 320 meters, you can have a ride in an electric driven suspended railway. It is the only suspended railway for tourists of this kind in the world! To understand the rough architecture of Katowice, you must visit The Route of Modernism. It is a 5,5 km long route formed by 16 buildings; nearby info kiosks with multimedia presentations provide information on Katowice’s modernist architecture. When it comes to the history of the region, The Silesian Insurgents’ Monument is definitely worth seeing – it is the biggest and heaviest monument in Poland. Its three wings symbolise the three Silesian uprisings in the years 1919, 1920 and 1921. What is particularly interesting is the fact that the monument was funded by the citizens of Warsaw in 1967.

If you are interested in religious architecture, it is definitely worth visiting the Cathedral of Christ the King – the biggest religious building in Poland. The Basilica of St. Ludwik the King and the Assumption of Mary are famous for its Christmas Nativity scenes. The Church of St. Michael Archangel is the oldest in Katowice, while the Evangelical-Augsburg Church of the Resurrection is a venue for numerous concerts.

And just like that, we proceed smoothly to the modern times, as there is also plenty to charm us. You cannot leave Katowice without having seen Spodek, where most of the concerts and sporting events take place. It is undoubtedly the most recognisable symbol of Katowice. Not far from here is The Polish National Radio Symphony Orchestra, considered by many as the best concert hall in Poland. The best Polish and international orchestras perform there. A little further from here is The Silesian Museum. Its new building was first opened to visitors in 2015; three of its levels lie underground. Its collection includes works of Polish masters, e.g., Jacek Malczewski, Stanisław Ignacy Witkiewicz or Stanisław Wyspiański. It also encompasses some pieces by world-renowned artists such as Albrecht Dürer, Rembrandt van Rijn or Giovanni Battista Piranesi. The International Conference Centre is located near the museum. All of its buildings, characterised by beautiful, extraordinary design, can be admired from the observation deck on the roof of the conference centre. It is the best viewing point in the city.

While in Katowice it is also worth visiting the Silesian Park, where many attractions are located, e.g., the Zoological Garden, the Amusement Park, the Planetarium, the Silesian Stadium, the Upper Silesian Ethnographic Park, a rope course and a ropeway. For those who want to party, the place to go is definitely Mariacka Street, the most popular nightlife area in Katowice. Places with the best atmosphere, where you can relax, include the Hipnoza Jazzclub, Old Times Garage, Cafe Kattowitz, or the teahouse Fanaberia. The best way to get to know Katowice, however, is to discover it on your own – try and see how magical it can be; the place, where the black coal of the past meets the modern times.

text by Klaudia Chabrzyk

Il y a quelques années encore, Katowice était un endroit un peu triste et gris, avec comme principaux éléments du paysage de vieilles sidérurgies et des mines fermées. Aujourd’hui, c’est une ville dynamique, pleine de vie, de culture, de musique et de couleurs. Elle a entièrement changé et est maintenant une destination touristique désirable.

Katowice est une ville de Silésie. En voyageant dans cette région, vous pouvez facilement sentir à quel point elle est différente du reste de la Pologne. La chose la plus importante est, évidemment, le dialecte. Malheureusement, les jeunes d’aujourd’hui ne le connaissent pas si bien que ça – il y a donc deux façons de le rencontrer. La première est d’aller au théâtre. Les pièces silésiennes sont mises en scène par le Théâtre Korez (je vous recommande vivement la pièce Cholonek, qui vous fera découvrir l’histoire de la Silésie, belle et tragique à la fois). La deuxième option est de se rendre à Nikiszowiec – la plus silésienne de toutes les régions de Katowice. Il s’agit d’une colonie construite en 1908 pour les mineurs travaillant dans la mine voisine de “Giesche” (aujourd’hui appelée “KWK Wieczorek” et qui est malheureusement fermée au public). C’est là que vivent la plupart des mineurs retraités, qui parlent la vraie langue de leurs ancêtres. Nikiszowiec se caractérise également par une architecture unique : toutes les maisons de location (ou “familoki”, comme les appellent leurs locataires) sont faites de briques rouges et les cadres de fenêtres sont peints en rouge. La galerie Wilson Shaft y est également située. Cette galerie est construite sur le site d’un ancien puits de mine. Les œuvres de nombreux artistes locaux distingués y sont exposées, notamment des pièces de Karol Wieczorek, Erwin Sówka ou du vénérable Grupa Janowska.

Si vous voulez voir l’intérieur d’une mine, vous devriez visiter “Guido” à Zabrze, où vous pouvez trouver l’itinéraire touristique le plus profond dans une mine de charbon en Europe ! L’ascenseur vous emmènera jusqu’à 350 mètres de profondeur. L’impressionnant équipement minier est également présenté ici, et à 320 mètres de profondeur, vous pouvez faire un tour dans un train suspendu à propulsion électrique. C’est le seul chemin de fer suspendu pour touristes de ce type au monde ! Pour comprendre l’architecture brute de Katowice, vous devez visiter La Route du Modernisme. Il s’agit d’un itinéraire de 5,5 km de long formé de 16 bâtiments ; des kiosques d’information à proximité, avec des présentations multimédia, fournissent des informations sur l’architecture moderniste de Katowice. En ce qui concerne l’histoire de la région, le Monument des insurgés de Silésie vaut vraiment la peine d’être vu – c’est le plus grand et le plus lourd monument de Pologne. Ses trois ailes symbolisent les trois soulèvements silésiens des années 1919, 1920 et 1921. Ce qui est particulièrement intéressant, c’est que le monument a été financé par les citoyens de Varsovie en 1967.

Si vous vous intéressez à l’architecture religieuse, il vaut certainement la peine de visiter la cathédrale du Christ Roi – le plus grand bâtiment religieux de Pologne. La Basilique de Saint-Ludwik le Roi et de l’Assomption de Marie est célèbre pour ses crèches de Noël. L’église Saint-Michel Archange est la plus ancienne de Katowice, tandis que l’église évangélique de la Résurrection d’Augsbourg accueille de nombreux concerts.

Et c’est ainsi que nous passons en douceur à l’époque moderne, car il y a aussi de quoi nous charmer. Vous ne pouvez pas quitter Katowice sans avoir vu Spodek, où se déroulent la plupart des concerts et des événements sportifs. C’est sans doute le symbole le plus reconnaissable de Katowice. Non loin de là se trouve l’Orchestre symphonique de la radio nationale polonaise, considéré par beaucoup comme la meilleure salle de concert de Pologne. Les meilleurs orchestres polonais et internationaux s’y produisent. Un peu plus loin se trouve le Musée de Silésie. Son nouveau bâtiment a été ouvert aux visiteurs pour la première fois en 2015 ; trois de ses niveaux se trouvent sous terre. Sa collection comprend des œuvres de maîtres polonais, par exemple Jacek Malczewski, Stanisław Ignacy Witkiewicz ou Stanisław Wyspiański. Elle comprend également quelques pièces d’artistes de renommée mondiale tels qu’Albrecht Dürer, Rembrandt van Rijn ou Giovanni Battista Piranesi. Le Centre international de conférences est situé à proximité du musée. Tous ses bâtiments, caractérisés par un design magnifique et extraordinaire, peuvent être admirés depuis le pont d’observation situé sur le toit du centre de conférence. C’est le meilleur point d’observation de la ville.

Pendant votre séjour à Katowice, il est également intéressant de visiter le Parc de Silésie, où se trouvent de nombreuses attractions, comme le Jardin Zoologique, le Parc d’Amusement, le Planétarium, le Stade de Silésie, le Parc Ethnographique de Haute Silésie, un parcours de corde et un téléphérique. Pour ceux qui veulent faire la fête, l’endroit où aller est sans aucun doute la rue Mariacka, le quartier de vie nocturne le plus populaire de Katowice. Parmi les endroits où l’atmosphère est la meilleure, où vous pouvez vous détendre, on trouve le Hipnoza Jazzclub, le Old Times Garage, le Café Kattowitz ou le salon de thé Fanaberia. Mais la meilleure façon de découvrir Katowice est de le faire par soi-même. Essayez de voir à quel point elle peut être magique, l’endroit où le charbon noir du passé rencontre les temps modernes.

text by Klaudia Chabrzyk